top of page

Reposez votre cerveau

Cinq routines essentielles d'hygiène cérébrale


Imaginez ceci : votre cerveau, enveloppé dans un peignoir moelleux, des tranches de concombre posées sur ses neurones, quelqu'un massant délicatement son cortex cérébral, éliminant tout le stress et les tensions, un sourire serein se répandant à travers ses voies neuronales.


"Ahhhh", dit le cerveau en buvant une gorgée d'eau minérale citronnée. "C'est la vie !"


Nous savons à quel point une journée au spa peut être relaxante et rajeunissante pour notre corps. Mais comment traiter le cerveau avec le même genre de soins et de chouchoutage ? Dans le tourbillon de la vie moderne, où notre cerveau est surchargé d'informations, saturé de stimuli et bombardé de facteurs de stress venant de toutes parts, il est facile de négliger les besoins de notre cerveau et de se concentrer uniquement sur la façon dont notre corps se sent.


Le cerveau travaille sans relâche, il n'a jamais de jour de repos, il fait toujours ce qu'il faut pour nous permettre de continuer à vivre. Quand a-t-il droit à une pause ? Quand le cerveau a-t-il l'occasion de respirer profondément et de se détendre ? Quand est-ce que nous donnons à notre cerveau un peu de tendresse et d'amour ?


Examinons cinq routines essentielles d'hygiène cérébrale qui peuvent montrer à votre cerveau que vous vous souciez de lui et l'aider à se détendre, à se rafraîchir et à être prêt à fonctionner de manière optimale !



1. Laissez votre cerveau dormir - Dormez bien !


Il n'est pas surprenant que l'une des meilleures façons de prendre soin de votre cerveau et d'apaiser ses tensions soit de passer une bonne nuit de sommeil réparateur. Rien ne peut remplacer les bienfaits d'un sommeil de qualité, et pourtant la plupart d'entre nous n'en profitent pas suffisamment. Un mauvais sommeil fait que notre cerveau fonctionne au ralenti, qu'il est embrumé et épuisé.


En plus de vous assurer que vous vous couchez à une heure raisonnable, vous pouvez également apporter quelques changements faciles à votre routine de sommeil qui vous aideront à mieux dormir.



Femme dormant avec un masque
Photo de Victoria Rain pour Pexels: https://www.pexels.com/photo/unrecognizable-woman-in-sleep-mask-lying-on-bed-4752714/


Tout d'abord, veillez à dormir dans une pièce sombre, sans trop de lumière ambiante. Essayez un masque de sommeil de qualité ou des rideaux sombres à la fenêtre pour vous protéger de la pollution lumineuse.


Il en va de même pour le bruit : restez au calme ou essayez d'utiliser un bruit blanc doux pour masquer les sons distrayants de l'environnement (comme, par exemple, un partenaire de lit qui ronfle ou ce voisin ennuyeux qui reste éveillé toute la nuit avec la télévision à fond).


Oh, et aussi tentant que cela puisse être, éteignez votre smartphone une bonne heure avant de dormir. La lumière bleue émise par les écrans de téléphone et de télévision oblige le cerveau à rester alerte et vigilant. Écrans et sommeil ne font pas bon ménage.


N'oubliez pas : Une bonne hygiène du sommeil est synonyme de bonne santé cérébrale !



2. De quoi parlez-vous ? - Surveillez votre discours !


Il est facile d'oublier que chacune de nos pensées déclenche une chaîne d'événements dans le cerveau, principalement liés aux hormones et aux neurotransmetteurs qui créent littéralement notre humeur et nos sentiments.


Des chercheurs comme le Dr Daniel Amen ont démontré que les pensées que nous avons - et plus particulièrement notre discours intérieur - ne sont pas des choses éphémères et sans importance. Elles déterminent notre expérience de la vie.


Si votre dialogue intérieur consiste à vous plaindre constamment et à vous critiquer sévèrement ou à critiquer les autres, s'il n'est axé que sur la négativité et la morosité, s'il est préoccupé par les peurs et les inquiétudes, c'est comme si vous trempiez votre cerveau dans une soupe toxique de pensées et de sentiments corrosifs. Ne laissez pas votre cerveau se baigner dans ce bain chaud et dégoûtant de contrariété et de colère !



femme déprimée au dialogue interne négatif
Photo de Engin Akyurt pour Pexels: https://www.pexels.com/photo/woman-in-black-jacket-3209136/


Faites plus attention à la façon dont vous vous parlez à vous-même et lorsque vous remarquez que des pensées négatives s'immiscent dans votre tranquillité d'esprit, déplacez vos pensées vers quelque chose de positif, d'optimiste et de paisible.


En d'autres termes, dites des choses agréables à votre cerveau ! Cela créera littéralement des changements chimiques dans votre cerveau qui peuvent avoir un effet immédiat sur votre humeur. Et votre cerveau vous remerciera !


NDT : la technique de régulation émotionnelle permet de changer le dialogue interne, avec un travail sur l’image de soi





3. Laissez sortir l'artiste qui sommeille en vous - Soyez créatif !


Même si vous ne vous considérez pas comme créatif, nous avons tous un artiste en nous. Mais souvent, nous étouffons ou ignorons les aspects créatifs de nous-mêmes parce que nous pensons que la créativité est réservée aux enfants ou que c'est une perte de temps précieuse.


En réalité, bon nombre des personnes les plus heureuses et les plus prospères de l'histoire étaient des individus très créatifs, même s'ils n'étaient pas des artistes au sens classique du terme. Toute grande idée a commencé par une forme de pensée créative, souvent très éloignée de la pensée linéaire conventionnelle. Einstein lui-même a déclaré : "L'imagination est plus importante que la connaissance", et il n'avait pas la langue dans sa poche !


Essayez donc ceci :

Prenez de la pâte à modeler, ou un bloc de papier et des crayons de couleur, ou des cure-dents et de la colle - tout ce que vous avez sous la main. Réservez une heure ou deux et laissez libre cours à l'artiste qui sommeille en vous. Créez ce que vous voulez. Cela peut être idiot, bizarre ou même laid ! Laissez la partie logique et rationnelle de votre cerveau se reposer. Ne pensez pas, créez.



Enfant exprimant sa créativité en dessinant et coloriant
Photo de Vlada Karpovich pour Pexels: https://www.pexels.com/photo/girl-drawing-on-white-paper-7025515/


Cela active le néocortex et le thalamus, parties du cerveau responsables de l'imagination et de la résolution créative des problèmes, et donne au cerveau une pause agréable après avoir cherché à équilibrer votre budget, à payer vos impôts et à lire tous ces courriels professionnels.


Prenez le temps de jouer et de créer et votre cerveau sera plus heureux (et beaucoup plus créatif dans tous les domaines de votre vie) !



4. Bougez - Un peu d'exercice, c'est beaucoup !


Nous savons tous que l'exercice n'est pas seulement bon pour le corps. Il contribue à la santé du cerveau de bien des façons.


Pensez-y :

L'exercice nourrit le cerveau !



Un homme et un femme pratiquant le jogging en souriant
Photo de Ketut Subiyanto pour Pexels: https://www.pexels.com/photo/man-and-woman-smiling-while-jogging-together-5038818/


Il augmente la circulation sanguine et apporte plus de nutriments et d'oxygène à toutes les zones du cerveau.


L'exercice renforce votre mémoire et vous rend plus intelligent ! Il améliore la plasticité du cerveau, produisant de nouvelles connexions neuronales dans l'hippocampe, la partie du cerveau responsable de l'apprentissage et de la mémoire.


L'exercice physique équilibre vos hormones ! Il agit sur les neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine, ce qui les maintient (et vous maintient) en équilibre émotionnel et vous permet de vous sentir bien.


L'exercice permet à votre cerveau de rester jeune ! En effet, il a été démontré que même un peu d'exercice réduit le risque de maladies neurodégénératives comme les maladies d'Altzheimer et de Parkinson.


L'exercice favorise les effets neuroprotecteurs dans le cerveau, en améliorant la réponse immunitaire et en rendant le cerveau plus résistant à de nombreux types de maladies.


L'exercice physique vous rend heureux ! Un peu d'exercice chaque jour peut réduire les sentiments de dépression et d'anxiété. Il contribue à réduire les niveaux élevés d'adrénaline et de cortisol en vous aidant à évacuer les tensions et à augmenter les niveaux de sérotonine.


Avantage supplémentaire : il vous aide à mieux dormir !



5. Le spa de l'immobilité - la méditation !


La meilleure façon d'apaiser et de détendre votre cerveau est peut-être de vous asseoir tranquillement pendant quelques minutes. C'est vrai, méditez. Après tout, le cerveau a une charge de travail assez lourde. Lui donner le temps de se calmer, de s'asseoir et de faire une pause dans l'agitation est le nec plus ultra en matière de soins cérébraux.


La méditation est-elle vraiment bénéfique pour le cerveau ? Après 40 ans de recherche, le verdict est tombé : la méditation est l'un des meilleurs (et des plus faciles) moyens d'améliorer la santé du cerveau et de le protéger des effets néfastes du stress.



Femme les yeux fermés en position de méditation
Photo de Marcus Aurelius pour Pexels: https://www.pexels.com/photo/healthy-woman-relaxation-garden-6787202/


La méditation est bénéfique pour presque toutes les parties du cerveau. Elle calme l'amygdale et le système limbique, ce qui nous aide à nous sentir moins nerveux et réactifs. Elle apaise l'hypothalamus, rééquilibrant la production des glandes surrénales pour réduire l'anxiété et l'insomnie. Elle renforce l'hippocampe et le cortex préfrontal, améliorant ainsi notre mémoire et notre prise de décision.


S'asseoir pour méditer ne donne peut-être pas l'impression de faire grand-chose. Mais pour votre cerveau, quelques minutes de méditation dans le calme sont comme un bon bain dans un jacuzzi ou un massage complet du corps. Il fait fondre les tensions, les inquiétudes et le stress comme rien d'autre !


Un cerveau heureux pour une vie heureuse !

N'oubliez pas que la santé de votre cerveau est aussi importante que votre santé physique. Tout est lié, après tout ! Notre cerveau aussi se fatigue et s'épuise ! Prenez donc le temps d'intégrer des habitudes saines pour votre cerveau dans votre routine quotidienne. Prenez soin de votre cerveau, et votre cerveau prendra soin de vous !


Auteur : Marc Gilson, coach en résultas accélérés, écrivain, et expert en développement personnel pour le site Centerpointe


Traduction : Louis Szabo, auteur de ce blog et thérapeute émotionnel



43 vues0 commentaire

Comments


bottom of page