top of page

Marre des vieilles recettes pour cultiver la gratitude

Dernière mise à jour : 13 déc. 2022

Vous êtes peut-être comme moi, lassé de ces recommandations de tenir un journal de gratitude ?


Je sais que lorsque j’ai tenté de le faire, ça n’a duré que quelques jours.


Je vois un défaut majeur à cette idée : quand vous vous sentez obligé de marquer à tout prix quelque chose quotidiennement, vous perdez complètement la spontanéité et la joie que la gratitude procure; ça devient rapidement barbant et on obtient l’effet inverse de ce que l’on recherchait.


Ok, peut-être certains d’entre vous y arrivent-ils mais je ne trouve pas que ce soit la technique la plus simple.


Bocal de la gratitude

Exemple :  Cela peut être un petit cadeau inattendu que vous avez reçu, le sourire d’un enfant dans la rue qui a illuminé votre journée, un geste de gentillesse que vous avez observé, les impôts qui vous remboursent de l’argent (celui-là, je sens qu’il va plaire…).


Ce n’est pas nécessairement spectaculaire !


Mais surtout, faites-le quand vous en ressentez l’envie (le mot clé est ENVIE), qu’il s’agisse d’un sentiment de gratitude sincère ! N’en faites surtout pas une obligation ! Le signe, c’est la joie !


Le clou du spectacle ?

En fin d’année, vous ouvrez votre bocal, et vous lisez tous ces petits bouts de papiers et vous constaterez très vraisemblablement que vous êtes plus heureux ou chanceux que vous n’êtes habituellement prêt à le reconnaître… Et accessoirement, vous attirerez naturellement encore plus de ces bonnes choses (principe de la loi de l’attraction). Rien ne vous limite à un seul bocal par an, d’ailleurs…

Après cela, on pourra ouvrir un club qui s’appellera : les fêlés du bocal (de gratitude)...